Blog Archives

Ou comment parler de Blood-C après trois épisodes

Bonjour à tous

Petit retour sur Blood-C, dont je parlais dans un article plus bas. Cet article ne sera pas long, pour plusieurs raisons: d’une, je n’ai pas eu le temps de faire des captures d’écran, vu que je vous écrit depuis mon lieu de vacances, et de deux, à part un « tramway magique » dans l’épisode trois, il n’y a vraiment rien de bien passionnant à montrer. Pour la peine je recyclerai des screens de l’épisode 1.

Le symbole qui dit

Et oui, car c’est là que le bât blesse. Il ne se passe foutrement RIEN pendant ces épisodes. On croirait les mauvais épisodes d’Evangelion (j’entends déjà les mauvaises langues dire « la moitié de la série ? ») et sérieusement j’attends qu’il se passe un truc. On nous distille en trois épisodes ce qui à mon goût aurait pu être fait en un et demi, et les mauvaises habitudes des CLAMP reviennent au galop, faisant trainer en longueur l’histoire, et nous faisant rager sur la vie de tout les jours de l’héroïne.

MAIS ON S’EN BRANLE QU’ELLE AILLE EN COURS EN CHANTANT PUTAAAAAIIIIIN !!!! ET ON S’EN BAT LA RACE DU CHIOT, DE LA GUIMAUVE ET DU FAIT QUE SON PÈRE EST UN PERVERS INCESTUEUX QUI BOIT DU CAFÉ DE TARLOUZE !!!!!

Ah, ça fait du bien.

Mais... mais je suis mignonne, non ?

Il est à noter que la série commence à respecter un schéma, pas toujours dans l’ordre, de café – vie sociale en cours – monstre à occire dans un bain de sang – distillation au compte gouttes d’informations.

Sinon, encore une fois, je sens que l’autre à lunettes, le copain de classe de Saya, il va JAMAIS pouvoir niquer car Saya est vraiment TROP CONNE. Le mec lui envoie des signaux dignes d’un écriture publicitaire sur la face de la lune, et elle se rend compte de rien, alors que tout le reste du cast l’a vu.

Sérieux, c

Voilà, sérieux je rage beaucoup sur cette série qui est en plus graphiquement parfaite, et qui d’un point de vue technique pur est nickel, mais qui souffre d’une réalisation aussi passionnante qu’un épisode de Derrick au ralenti. Et pourtant j’espère.

On en reparle dans un ou deux épisodes !

Ou comment juger un anime sur un seul épisode: Uta no Prince-sama

Bonjour ou bonsoir, et surtout merci. Grâce a vous je vais commencer ce chef d’œuvre qu’est Uta no Prince-sama. Non mais sérieux. Peut être même que je vais aimer. Mais avant ça, je tenais juste à vous annoncer le programme: il va y avoir pleins de bons sentiments, des bishounens, une héroïne aux yeux mutants, et bien entendu des spoilers ! Vous êtes donc prévenus !

Read more »

Ou comment juger un anime sur un seul épisode: YuruYuri!

Bonsoir, Bonjour, ou même Bidonjour si vous voulez, bienvenue pour cette nouvelle série d’articles de blogs que j’ai nommé: ‘Où comment le juger sur un seul épisode !’. Cet article sera aussi subjectif qu’à l’habitude, plein de mauvaise foi et détournements divers, donc j’espère que vous allez l’apprécier.

Logo avec les bitches dessus.

Pour commencer, je vais m’attaquer à YuruYuri, la nouvelle bombe moeblob de la saison, et ce avec du yuri parfaitement assumé visiblement, à base de plottage lesbien comme de sous entendus homo particulièrement peu discrets.

Comme d’habitude, la suite en cliquant, que je ne spoile pas les lecteurs de passage.

Read more »

Ou comment parler du jour où j’ai quitté Facebook

Pour que vous ne quittiez pas, vous ne pouvez pas lire le captcha.

Facebook est un peu une drogue moderne.

Non, en fait j’exagère: c’est une drogue moderne.

Read more »

[E3] Où on va revoir deux trois choses d’hier, en attendant Nintendo.

Voilà, on va faire simple et clair, et ça va être violentissimal.

1. Coup de gueule sur la présentation de la NGP PSVITA

Ce truc remplace la PSP. Et ne m'emballe pas.

Read more »

[E3] Ou comment cracher sur ce MOTHERFUCKING KINECT !

Ca va blogger en masse ces temps ci. Y a l’E3, et y a beaucoup à dire.

Read more »

Ou comment parler de la Disparion de Haruhi sans faire « Et zut, elle est réapparue ! ».

Parler du film Haruhi est assez frais, vu qu’à l’heure ou je commence cet article, ça ne fait que 15 minutes que je l’ai fini. Je tiens à prévenir d’avance, il y aura peut être des spoilers, sur la série et sur le film, donc si vous n’avez vu ni l’un ni l’autre et craignez ceux ci, passez votre chemin, ou allez les voir.

Oui mais on va les spoiler.

Read more »