Blog Archives

J’ai des goûts douteux et je me porte bien.

Bonjour à tous !

Ces temps ci, retour un peu sur la daube que je regarde, histoire de montrer que je ne suis pas un homme de goût.

Rinne no Lagrange et les clichés gros comme un immeuble

Putain mais je viens de voir l’épisode 5, et c’était toujours tellement téléphoné. Et pourtant j’accroche. L’épisode 1 était un pur cliché mécha, les épisodes 2 et 3 posaient les bases ultra basiques des séries du genre, le quatrième recyclait pas mal cette situation de l’approche de l’espion, et le cinquième semble avoir été écrit par moi en primaire tellement son déroulement était FACILE.

Et pourtant je regarde.

Et pourtant j’apprécie.

Pourquoi ? Je ne sais pas, par curiosité peut être, ou par masochisme. Ce même plaisir dans la douleur que j’ai ressenti quand je regardais Blood-C. Puis j’ai pris le dernier épisode dans le genou. C’est con, c’est pas comme les flèches, ça sert pas de leçon.

Je vais continuer d’y croire, car après tout l’héroïne est tellement mignonne et genki que je ne peux que craquer.

Et Muginami a des gros boobs.

Spin to win.

Moretsu Pirates, que je ne regarde qu’en pensant à Harlock

Et dire que d’habitude je boude les pirates en faveur des ninjas. Mais bon là une lycéenne capitaine pirate, j’ai craqué. Je suis faible.

C’est globalement pas mauvais, mais c’est leeeeeeeeeent, et l’épisode de la sortie sur la coque du vaisseau, avec la négligence totale d’un truc nommé ‘gravité zéro’ a un peu niqué l’aspect serious business stratégique qui se déroule par la suite. Et c’est bien dommage, car même si la série ne brille pas de son originalité, la réalisation propre et le fait que l’héroïne n’ait pas une tronche de tête à claque aident beaucoup.

Mention non spéciale à cet horrible opening qui tue les oreilles, même si il ne sera jamais aussi efficace que celui de Kill me Baby, capable de me déclencher des crises d’angoisses.

Are you my mommy ?

Kill me Baby, pour me réconcilier avec les ninjas

Je ne regarde Kill me Baby que pour la ninja. Véridique. L’héroïne tueuse est désagréable au possible, et le sidekick tellement useless que l’on rêve qu’ils meurent tués par un ours. Manque de pot…

Tout comme un Nichijou, la série repose sur l’humour absurde, les jeux de mots curieux et ces plaisanteries typiquement japonaises et obscures pour l’européen. J’ignore si ça fait un carton au japon, mais chez nous ça risquerait pas de vendre.

La gravité c'est mainstream.

Herr Guilty Crown

J’ai un sacré retard sur la série, je me suis arrêté après le remake de l’arc Pain dans l’épisode 11, mais je suis épaté de voir que personne n’a encore attaqué les studios pour tenter d’abattre le scénariste. Sinon, la rumeur parle de Fuhrer-Shu, je dois voir ça. A tout prix. Ça serait peut être la seule façon de remonter la série, celle ci ne proposant pas suffisamment de personnages féminins bien roulés pour faire comme Code Geass R2 afin de ramener de l’audimat.

Je maintiens que de mettre la nana la mieux pourvue du cast dans une chaise roulante a tué la série. Ça aurait été tellement merveilleux de la voir courir vers son cockpit de pilotage avec un superbe ralenti giggling boobs.

Cette série est tellement daubesque que je vous ai choisi un screen non représentatif.

Inu x Boku Secret Service, puis je glisser mon doigt entre ton bas et ta cuisse ?

Je ne regarde la série que parce que je lis le manga. Et je ne lis le manga que parce que je l’ai choisi à la couverture du tome 1. Je vous remercierai de ne pas appeler la brigade des mœurs tout de suite, je ne ne suis pas encore totalement perdu. Mais ce zettai ryouiki sur une loli brune, c’était très difficile de résister.

Il faut avouer que la série en elle même est plutôt drôle, tout en laissant entrevoir du serious business se cacher derrière. Le duo de l’héroïne et de son ‘chien’ est savoureux à souhait, les rôles ayant tendance à s’intervertir de façon discrète assez régulièrement.

Mais oui, je l’ai choisi à la couverture, et j’espérais bien plus de loli service. Mademoiselle, (ne) cachez donc (pas) ces cuisses que je ne saurai voir.

Maison de Ayakashi. Un titre qui vend du rêve français.

The Idolmaster: MikiMiki.

Je pourrais faire un grand résumé mais… MikiMiki.

Also, l’épisode 8 était de qualité, et le 9 a parfaitement suivi. Moi qui m’attendais à un truc un peu rébarbatif, ciblant les gros fans du jeu, je ne peux plus que fermer ma gueule et regarder en silence.

Mon top 5: Miki, Makoto, Yayoi, Takane, Azusa.

Tiens, je voulais chercher un autre screen mais celui là est très bien.

Et vous savez quoi ? Je stoppe là. Eh oui, c’était pas un vrai article, juste deux trois impressions comme ça, mais j’avais envie de vous les faire partager.

Sinon l’épisode 5 de Nisemonogatari était super. Et il sentait aussi bien le nord profond. Là où y a des consanguins.

Ciao !

Gate 7 – un manga sur les nouilles.

Bonjour, bonsoir, bonjoir.

Première chose, comme vous le voyez, c’est que j’ai vilainement choisi de tuer mon ancienne forme de titre, qui ne me plaisait plus. Je ferai maintenant comme j’en ai envie, parce que ça fait hipster de vouloir ne pas faire comme les autres. Je risque déjà de porter des lunettes de hipster, et ça m’embête un peu.

Deuxième chose, je me lance une ‘CLAMP week’, ou je vais revenir sur deux trois trucs impliquant le studio de plus ou moins près, ça sera ma période cancer de l’année. Ensuite on retournera cracher sur le moe.

Et donc enfin, j’introduis quand même un peu les choses, puisque pour une fois je vais pas parler d’un animé à culottes mais bien d’un manga, d’un manga que vous devez croiser sur tout les blogs, et, comme je suis un mouton, je vais également vous donner mon avis dessus.

Il s’agit bien de Bakuman Gate 7.

Spoilers très légers par la suite. Et tant que j’y pense: les CLAMP fags, pas la peine d’être agressifs d’avance, je ne prétends pas avoir la science infuse. Merci.

Read more »

Ou comment parler de Blood-C sans parler de ses ancêtres.

Bonjour ou bonsoir à tous !

Au programme de ce soir, vu qu’il est déjà minuit passé au moment ou j’écris, on va revenir sur Blood-C, le premier épisode étant passé il y déjà quelques jours chez nos amis aux yeux bridés et au pays irradié.

[Note à moi-même: blague sur Fukushima, on est déjà borderline, n’exagérons pas.]

Veuillez également noter que je vais faire cet article, attention surement une première mondiale, sans parler ni de Blood+ ni de Blood: The Last Vampire.

Cet article étant pleins de spoilers plus ou moins volontaires sur ce premier épisode, vous êtes prévenus, n’allez pas plus loin si vous ne savez pas à quoi vous attendre !

Read more »