Pour la nouvelle année je vous fais le making-of.

Salut là dedans !

Je sais que vous êtes grosso merdo peut être cinq à m’avoir écrit via la boite mail du Terrier, mais je vous ai bien lus.

Le... le courrier des lecteurs <3

Déjà j’aimerai dire un merci à ceux qui suivent régulièrement la merde que j’écris ici. Je sais que je fais souvent des articles passables, écrits sous le coup de l’émotion ou d’un grand délire, quand je ne me force tout simplement pas (par exemple: Queen’s Blade ou encore Kimi to Boku), mais ça me fait toujours plaisir de savoir qu’au moins 3-4 personnes arrivent à apprécier ce que je publie.

Sinon, au delà des gentils remerciements ou des insultes que j’ai reçu par mail (true story), il ya eu un truc super, que je vais vous citer:

Je sais que cette question est super conne, mais comment écris tu un article ? Tu as une idée précise ? Tu y vas au feeling ? Tu y passes beaucoup de temps ? Tu, tu, tu…
Et sinon, que fais tu en même temps ? Tu écoutes de la musique ? Tu regardes à nouveau l’épisode en même temps ?

True story, le texte était comme ça.

Donc évidemment, ego +9000, tout ça. Et c’est pour remercier cette personne que je vais me fendre de deux trois explications. ca sera pas long, rassurez vous, et considérez que c’est mon étron pour la nouvelle année, ça vous changera des ‘top animes de 2011’.

Et avec un peu de chance ça va rapporter de l'argent. Oh wait, y a pas de pubs sur le blog.

Allons y dans le désordre:

Tu as une idée précise ? Tu y vas au feeling ?

Si j’ai une idée précise ? Nope. Si j’y vais au feeling ? Ouais.
Très sérieusement, mon article UtaPri en est le parfait exemple: j’ai commenté le bordel tout du long, en agrémentant d’un million de screens, en réagissant à  moitié comme une fan girl à moitié comme un mec héberlué, et c’est passé.

A l’inverse, J’ai tenté de suivre un schéma sur des trucs comme Kimi to Boku, et ça m’a pas réussi. C’est trop… trop… trop normal quoi. Ça ne plait pas. J’ai réussi plus ou moins à me rattraper sur Queen’s Blade, mais la série est tellement merdique que j’avais des verrues aux yeux et que ça a un peu nuit à la qualité du texte.

C’est toujours difficile d’avoir un schéma défini, et au final je prends un plaisir fou à commenter l’épisode. Vous avez qu’à imaginer qu’on est installés ensembles, sur le canapé, et que ma charmante voix vous susurre que untel est une salope et que untel est surement le méchant.

C’est comme aller au cinéma avec Le Commandant en fait.

Tu y passes beaucoup de temps ?

Oh. Un peu. Genre ptet 5h par article ?

Ouais, 5 heures. Je regarde toujours un épisode deux fois, ce qui fait déjà quasiment une heure de visionnage. Ensuite je fais mes screens. Ça peut prendre de une à deux heures en fonction du nombre, du temps que je perds à me caler sur la frame exacte, de ma motivation, de ce que je mange et du sens du vent.

N’oublions pas l’age du capitaine.

Un petit dossier de screens, après avoir trié.

Croyez moi, et ça ce n’est que pour un seul épisode. Mes dossiers généraux multi animes, ou encore ceux sur baka to test, sont plutôt flippants. Celui sur Baka to Test Ni, épisodes 7 à 9, non épuré, fait 1250 images.

Le reste c’est l’écriture du texte, la relecture, les éditions nombreuses avant d’avoir tué toutes les fautes.

Et sinon, que fais tu en même temps ? Tu écoutes de la musique ? Tu regardes à nouveau l’épisode en même temps ?

En fait je fais souvent ça en deux temps: une bonne partie du texte est faite en regardant l’épisode, et en faisant souvent pause. Puis le reste va souvent avec un opening ou un ending qui me plait, et n’est pas forcément celui de la série dont je m’occupe. Par exemple, YuruYuri a été fait sur un tas de musiques de The Idolm@ster, UtaPri j’étais juste bourré, et Kimi to Boku sur les openings de Sengoku Basara et Hakuouki.
Sinon, je mange, je parles sur IRC, j’écoute la radio ou je chante (faux).

 

Au fait. Je voulais vous dire. C'est super évident le prochain article, vous trouvez pas ?

Bon allez je stoppe un peu avec ça, et j’aimerai faire du blabla random sur les animés qui viendront peut être sur le blog.

Tout à l’heure j’ai pu voir Kill Me Baby ! dans mon bain (ouais, je regarde mes animés en trempant, ça doit expliquer pourquoi j’écris de la soupe), et c’était pas si horrible. L’humour est pas très élevé, et ça utilise à outrance le gag de répétition, mais j’ai bien l’impression que c’est une forme d’humour japonais que d’abuser de cette forme de gags.

Et ça a permis que j’écoute ça pendant tout le long de cet article.

Sinon, je viens de commencer The Idolm@ster (la série, j’ai déjà un des jeux sur PSP). C’était cool mais je me suis senti si pedo. Et si les lolis c’est fun, y a Miki-Miki.

<3

Y a Mawaru Penguindrum qui est bien, mais n’a pas encore réussi à m’accrocher totalement. Et puis je hais tellement Ringo, elle me rappelle une ex, et j’ai envie de la précipiter dans un ravin, mais elle serait capable de remonter en se hissant avec les dents. Sérieusement quoi, perdez là. Et puis bon, cet inceste bien sale, gardez le pour les doujins.

Oh, j’allais oublier. Katawa Shoujo. Vous devez y jouer. Vraiment. Y a Emi dedans. Vous n’avez pas le choix.

Allez, je vous laisse deviner un peu de quoi je vais parler, et je vous dit à bientôt.

J'ai un mauvais pressentiment là.

{ commentaire ? }

  1. Patchouli

    L’article a le mérite de nous faire partager le superbe ending de Kill Me Baby, c’est déjà ça !

    Tu pourrais mettre l’opening aussi ? #sakuga

  2. Zettai

    Dire avec une certaine fierté que tu passes une heure à mater un épisode, pour deux heures de screenage (Mon St. Esprit logique me susurre que c’est quelque chose de particulièrement inintéressant à côté du texte, dans un article), le tout en écrivant ton colombin, c’est assez osé, tout de même.

    Tous ces signes, ce sont ceux d’une grande catastrophe, d’un vent de changement.
    Ah, on me signale que d’après la trajectoire d’Axis, celle-ci s’écrasera sur la blogosphère le 21/12/2012.

    Can’t wait anymore.

  3. Ringo

    Haaa qu’est-ce qu’il est bon cet ending!!

    Wow… ça me semble un peu (beaucoup) malsain.

Laisser un commentaire