Blog Archives

Haruhi au théâtre, fin de saison et début d’une autre.

Bonjour à tous !

Aujourd’hui deux petites choses, avec tout d’abord le fait que je suis sorti de mon trou pour aller à Bordeaux voir la pièce de théâtre Haruhi Suzumiya, tirée du premier tome des Light Novels. Je ne ferais pas un retour en détail, mais me contenterais d’un grand merci à toute la troupe qui à su faire une adaptation fidèle en seulement une heure et demie, qui savait faire rire, qui accrochait le public, et ce quelque soit la scène. Je dois avouer que des moments comme l’affrontement entre Yuki et Ryouko ou le moment du géant bleu ne furent pas simples, mais heureusement particulièrement bien mis en scène, et c’est encore ça que je tiens à souligner.

Remercions également notre très sympathique Kyon, qui fut un hôte de soirée merveilleux, une Mikuru magique, et absolument mignonne, Yuki, extrêmement courageuse avec ses textes à rallonge, Itsuki, égal à lui même, Taniguchi, qui se révèle vraiment être important dans cette pièce, alors que KyoAni l’avait un peu relégué au rang de personnage ultra secondaire, et bien entendu la sympathique Haruhi, bien déchainée et donc particulièrement fun.

Ils ont même eu le courage de finir par un Hare Hare Yukai, malgré la fatigue et le stress de la pièce. Merci encore !

Une diffusion sur internet semble prévue, en association avec la Brigade SOS Francophone, je vous tiendrai au courant.

Sinon, changeons de sujet. Je vais parler un petit peu de la ligne éditoriale que je vais adopter à partir de maintenant.

Read more »

[En bref] Blood-C et le syndrome de la bande noire

Bonjour à tous.

Ça sera court cette fois ci, avec un article court et spoiler free, ça vous changera.

Article qui va vous paraitre curieux, puisque je reviens un peu sur une chose qui me turlupine bien plus que la lenteur avec laquelle avance le scénario de Blood-C. D’ailleurs je ne reviendrai vraiment pas sur le scénario qui, au delà du fait qu’il nous introduit de façon pas discrète un personnage d’une autre création CLAMP, avance à la vitesse d’une tortue bicentenaire à 3 pattes.

Read more »

Blood-C: Après six épisodes il se passe enfin des trucs.

Oui, titre explicite, il se passe des choses dans Blood-C, la série qui, après s’être faite cracher dessus, a été tout simplement oubliée du public. Pour vous faire une idée, je dois être la seule source française à encore en parler, ne serait ce qu’un peu, du moins autrement que pour faire des fiches de la série en les copiant sur Animeka ou pour vous filer du lien vostfr.

Comme si quelqu'un regardait encore de toute façon.

Comme je vous le disait dans les épisodes précédents, Blood-C c’est un peu la série que j’ai commencé à regarder parce que y avait une fille avec des couettes, des lunettes et un sabre.
Parce que l’esthétique made in CLAMP m’attirait aussi.

Et surtout parce que j’espérais de l’action, du sang et la violence. Et on m’a enculé. A sec.

Esthétiquement, c’était merveilleux. Musique superbe, doublage qui t’écorche pas trop l’oreille, personnages semblant a peu près normaux (si on excepte les jumelles), tout était pour le mieux.

Peut être que je vais avoir une utilité, non ?

Mais, il y a un mais: il ne se passait rien, et on oscillait dans un schéma « Je vais prendre un café le serveur me drague je ne vois rien – je vais à l’école la moitié de ma classe me drague je ne vois rien – je rentre chez moi mon père me drague me file une épée je vais massacrer un monstre – je finis couverte de sang comme à une fête sataniste. »

Après ils ont varié en mélangeant les étapes, puis on a commencé à avoir des choses intéressantes, dont je vais parler dans la suite, gare aux spoilers, rangés dans l’ordre des épisodes.

Ah et il n’y aura pas beaucoup de screens cette semaine, ça m’embête de vous en coller 350 (le nombre que j’en ai pour les épisodes 4 à 6), donc je vais pas faire mon sankaku, et vous faire un article light, dès fois que certains d’entre vous soient encore en 56K Read more »

Ou comment parler de Blood-C après trois épisodes

Bonjour à tous

Petit retour sur Blood-C, dont je parlais dans un article plus bas. Cet article ne sera pas long, pour plusieurs raisons: d’une, je n’ai pas eu le temps de faire des captures d’écran, vu que je vous écrit depuis mon lieu de vacances, et de deux, à part un « tramway magique » dans l’épisode trois, il n’y a vraiment rien de bien passionnant à montrer. Pour la peine je recyclerai des screens de l’épisode 1.

Le symbole qui dit

Et oui, car c’est là que le bât blesse. Il ne se passe foutrement RIEN pendant ces épisodes. On croirait les mauvais épisodes d’Evangelion (j’entends déjà les mauvaises langues dire « la moitié de la série ? ») et sérieusement j’attends qu’il se passe un truc. On nous distille en trois épisodes ce qui à mon goût aurait pu être fait en un et demi, et les mauvaises habitudes des CLAMP reviennent au galop, faisant trainer en longueur l’histoire, et nous faisant rager sur la vie de tout les jours de l’héroïne.

MAIS ON S’EN BRANLE QU’ELLE AILLE EN COURS EN CHANTANT PUTAAAAAIIIIIN !!!! ET ON S’EN BAT LA RACE DU CHIOT, DE LA GUIMAUVE ET DU FAIT QUE SON PÈRE EST UN PERVERS INCESTUEUX QUI BOIT DU CAFÉ DE TARLOUZE !!!!!

Ah, ça fait du bien.

Mais... mais je suis mignonne, non ?

Il est à noter que la série commence à respecter un schéma, pas toujours dans l’ordre, de café – vie sociale en cours – monstre à occire dans un bain de sang – distillation au compte gouttes d’informations.

Sinon, encore une fois, je sens que l’autre à lunettes, le copain de classe de Saya, il va JAMAIS pouvoir niquer car Saya est vraiment TROP CONNE. Le mec lui envoie des signaux dignes d’un écriture publicitaire sur la face de la lune, et elle se rend compte de rien, alors que tout le reste du cast l’a vu.

Sérieux, c

Voilà, sérieux je rage beaucoup sur cette série qui est en plus graphiquement parfaite, et qui d’un point de vue technique pur est nickel, mais qui souffre d’une réalisation aussi passionnante qu’un épisode de Derrick au ralenti. Et pourtant j’espère.

On en reparle dans un ou deux épisodes !

Ou comment parler de Blood-C sans parler de ses ancêtres.

Bonjour ou bonsoir à tous !

Au programme de ce soir, vu qu’il est déjà minuit passé au moment ou j’écris, on va revenir sur Blood-C, le premier épisode étant passé il y déjà quelques jours chez nos amis aux yeux bridés et au pays irradié.

[Note à moi-même: blague sur Fukushima, on est déjà borderline, n’exagérons pas.]

Veuillez également noter que je vais faire cet article, attention surement une première mondiale, sans parler ni de Blood+ ni de Blood: The Last Vampire.

Cet article étant pleins de spoilers plus ou moins volontaires sur ce premier épisode, vous êtes prévenus, n’allez pas plus loin si vous ne savez pas à quoi vous attendre !

Read more »

Ou comment parler des animés d’été qui arrivent !

Voilà, LE sujet de l’été, le vrai. Non, pas les maillots de bain trop serrés ni les mini-shorts, pas les occasions de *** à la plage, mais bel et bien ce sujet qui nous intéresse tous: les animes de l’été !

Quoi, non ?

Read more »